Les constructions modulables ne sont pas une méthode nouvelle mais elles se développent de plus en plus dans des secteurs plus atypiques depuis quelques années, comme le médical ou encore l’événementiel.

Nous revenons, ici, sur l’histoire et l’utilisation de ce procédé qui a fait évolué l’architecture moderne.
Un bâtiment préfabriqué est un bâtiment dont la méthode de construction est basée sur le fait qu’une partie des éléments constructifs est d’abord produite en atelier avant d’être acheminée et assemblée directement sur site.
Cette phase de préfabrication a beaucoup d’avantages pour les industries du bâtiment : baisse des coûts de construction, baisse du temps d’assemblage, qualité augmentée, assurance d’une sécurité plus élevée pour les ouvriers et également, une meilleure protection de l’environnement.

Le développement des bâtiments préfabriqués puise sa source dans la reconstruction de l’Europe après la seconde guerre mondiale.

C’est aux Etats-Unis que la méthode de construction préfabriquée prendra un réel essor avec une production de plus de 200 000 maisons en 3 ans, constituant ainsi, 12% du patrimoine du pays entre les années 1940 et 1943.

Au niveau européen, la méthode s’est d’abord étendue en Finlande, puis à l’ensemble des capitales européennes et plus largement à l’Europe du Nord au début des années 1950. Il s’agissait dans un premier temps, de préfabrication de logements mais peu à peu les bâtiments préfabriqués ont laissé place à des bâtiments modulaires, qui permettent une plus grande flexibilité, autant dans l’assemblages que dans la construction.
Historiquement utilisé dans le secteur du BTP, aujourd’hui l’utilisation de constructions modulaires s’étend à de plus en plus de secteurs d’activité :

L’événementiel : avec la création de sanitaires ou encore d’espaces de réception
Le médical dont la construction de laboratoires d’analyse ou de bureaux médicaux, se généralise
Et le secteur tertiaire dont la possibilité d’extension de points de vente, de bureaux ou encore de salle de réunion séduit l’ensemble des acteurs